Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Bonheurs : Arbre de Noël récup-exotique | Page d'accueil | Bonheurs : Ce n’est qu’un Au revoir, Mile End »

Bonheurs : Trois en un, ECRIRE mon BLOGUE dans un CAFÉ !

cafe1.jpg

Vite, vite, Marie !  Il est déjà 11h35, le vendredi 21 novembre 2009, et tu t'es fait une promesse : dédier une journée de congé à vivre trois bonheurs en un : ÉCRIRE pour ton BLOGUE dans un CAFÉ !  Ouaaah ! 

 

Après deux mois de sevrage de mon blogue (dur, dur, je devais me retenir à deux mains – la seule chose que je me suis autorisée à faire c'est ajouter de magnifiques photos récentes de Léonard dans son album en haut à droite), deux mois pendant lesquels j'ai dédié chaque minute de congé (peu nombreuses, car j'ai accumulé des dizaines d'heures supplémentaires en pleine période pré- et post-déménagement) à l'utilitaire (faire des boîtes puis les vider, nettoyer, ranger, rationnaliser l'espace, et poursuivre les tâches quotidiennes : cuisiner, faire le lavage et l'épicerie, la paperasse habituelle, et tenter d'obtenir des rendez-vous médicaux par-dessus le marché, pfff), aujourd'hui je triche (ok je serai honnête et ne tricherai donc pas doublement : nous sommes allés trois fois au chalet.  Pas d’ordi.  Pas de téléphone.  Juste la Famille de la Terre et ders tonnes de siestes !).  Ou plutôt, je me choisis.  Tant pis pour les démarches administratives (des élections d'en viennent… ça se peux-tu !  Et je serai peut-être en Bolivie ! Vais-je voter par la poste comme au Pérou en 2003 ?!), la paperasse qui s'accumule malgré tout, les boîtes, encore les boîtes, et tout le reste...

 

Oui, tant pis !  Aujourd'hui, je me fais trois fois plaisir.  (J'aimerais bien faire un clin d'œil ici à ceux et celles qui détestent se retrouver devant un ordinateur, qui se plaignent du monde virtuel et des maudits courriels, pour ne pas parler des blogues qu'ils trouvent aberrants, mais c'est peine perdue, ils ne viendront pas me lire ici, et encore moins laisser un commentaire !!! C’est que moi, cette vie virtuelle, elle m'apporte beaucoup… il ne me reste qu'à accepter que des dizaines de personnes que j'aime profondément semblent bouder mon petit écrin d'écriture où je m'éclate tellement !)

 

Je n'arrive pas à me connecter à Internet, par contre, alors je mettrai en ligne mes quatre textes, dont celui-ci, plus tard.  D'ici là… je dégusterai chaque minute, dans le brouhaha (j'adore lire et/ou écrire dans des lieux plein de vie) sympathique d'un café du Mile End (ben quoi, c'est près de la garderie), sirotant des allongés (équitables)… et tapant maladroitement d'une main, fidèle à moi-même !

 

 

P.S. La photo est de mon photographe préféré, Éric Saint-Pierre, qui est aussi un collègue. Il a toute mon admiration.  Allez vite vous procurer un de ses livres !  J'ai téléchargé la photo en question, qui illustre la différence de qualité entre café bio et non bio, sur le site de mes chers collègues de chez Equita.

Commentaires

Comme tu es courageuse d'avoir été si loin de tes habitudes "virtuelles" si longtemps !! Enfin, je suis contente de te voir de retour.

Écrit par : Isabelle | 25/11/2008

Youppiiiiiii! Marie se rebranche!!!!!! Ma mère s'en vient pour deux semaines... je m'offrirai certainement une journée de travail/blogging dans un café moi aussi! Contente de te lire à nouveau! Bon, vais lire tes autres textes... ;-)

Écrit par : Marie-Julie | 26/11/2008

Marie, te revoilà. Tu es trop forte...

Écrit par : Tarzile | 06/12/2008