Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Causes : Aimer son boulot, espérer et s’engager... inspirant ou dérangeant ? | Page d'accueil | Causes : A l'Est de la Ligne orange, parcours nouveau »

Causes : 200 réfugiés climatiques à Ste-Agathe-des-Monts

bienvenue.jpgCe texte, une lettre ouverte envoyée à plusieurs médias cette semaine (la publieront-ils ???), est l’œuvre d’une étudiante de 19 ans, Gabrielle Duchesneau.  Gabrielle nous raconte son expérience bénévole vécue au Colloque Jeunes Leaders organisé par mon équipe de travail au CLUB 2/3, division jeunesse d’Oxfam-Québec, les 14, 15 et 16 novembre 2008. Je lui ai demandé l’autorisation de reproduire sa lettre qui m’a profondément inspirée. Merci beaucoup Gabrielle !

200 voix, 200 voies

400 mains, 1 harmonie

200 têtes, 1 objectif… mettre fin à la pauvreté sur Terre


foule.jpgIl y a 2 semaines, j’ai eu la chance d’accompagner des jeunes lors d’un événement haut en couleur et hors du commun à la Polyvalente des Monts de Ste-Agathe. Alors que leurs amis passaient la fin de semaine loin des salles de cours, 200 élèves du secondaire se sont réunis au 4e Colloque jeunes leaders du CLUB 2/3 avec l’envie de mieux s’informer et s’outiller pour CHANGER LE MONDE, rien de moins.


« Nous sommes en 2058, la situation sur la Terre est devenue catastrophique en raison des changements climatiques incontrôlables et de l’épuisement des ressources naturelles. Vous êtes des réfugiés climatiques, des êtres humains qui ont tout perdu et qui ont dû quitter leur territoire pour survivre. Formez trois lignes et dirigez-vous vers vos camps! » Direction Rajshahi au Bangladesh, Kisumu au Kenya ou Port-au-Prince en Haïti. La mise en situation fut brutale et efficace, plus aucun jeune ne doutait de l’importance de trouver une solution aux problèmes de l’humanité.

 
En 2 jours se sont succédé une série d’ateliers, de conférences et de jeux sur des thèmes de coopération et de solidarité internationale. Les chiffres sont clairs : entre 2000 et 2004, 98% des humains affectés par des désastres climatiques vivaient dans des pays en développement *. La terre ne tourne pas rond. Après avoir assisté à des ateliers sur le travail des enfants, les changements climatiques ou le coton équitable et avoir reçu toute la documentation nécessaire pour implanter des comités et des projets dans leur milieu, impossible pour les participants de tourner le dos à la grande majorité de l’humanité. Pour plusieurs,
la pilule a été difficile à avaler, mais en travaillant ensemble et en partageant leurs idées, chacun a pris conscience qu’il pouvait être un acteur de changement. Le but n’était pas de décourager les jeunes sur la situation désastreuse de leur planète, mais plutôt de leur faire comprendre l’importance d’agir vite.


solutions.jpgEt ça a marché! Chaque jeune présent au colloque a promis de sensibiliser sa famille, ses amis, son école, sa ville. Élimination de la vaisselle jetable, collectes de déchets organiques, vente de produits équitables, spectacles bénéfices pour des projets de coopération, la liste d’idées nouvelles et originales est très longue.


Vous vous dites peut-être que cet événement est marginal. Sachez que ce n’est que la pointe de l’iceberg. Le CLUB 2/3 est la division jeunesse d’Oxfam-Québec et sa mission est d’être présent dans les écoles pour agir concrètement dans la construction d’un monde plus juste. Croyez-moi, ça bouge dans nos écoles. Les jeunes innovent sans cesse. Ils ne sont pas seulement notre avenir, ils sont surtout notre présent. C’est à l’adolescence qu’on s’ouvre sur le monde.

 

Je me considère un bon exemple de l’influence que peuvent avoir des organismes comme le CLUB 2/3 sur la vie d’une adolescente qui cherche sa place. Perdue dans ma grande école au secondaire, j’ai choisi de m’informer sur le monde et d’appuyer les campagnes d’Oxfam. Cela m’a emmenée en République Dominicaine d’abord, et en Équateur plus tard au cégep. Aujourd’hui, j’ai la conviction que je dois faire entendre ma voix au nom de ceux et celles qui n’osent pas ou qui ne peuvent pas le faire.


Bien des analystes et spécialistes politiques québécois ont critiqué le manque d’engouement de la population aux dernières élections (et à celles en cours), en comparaison aux États-Unis. Il faut comprendre qu’une part croissante des jeunes d’aujourd’hui a de nouvelles priorités. Notre société de SURconsommation ne leur convient plus. Ils veulent régler les inégalités et modifier le modèle de la société, en favorisant des valeurs de solidarité internationale, de commerce juste envers tous et de développement durable.


djembes.jpgPour en revenir au Colloque jeunes leaders, il y a une image qui a vraiment marqué mon esprit. Après tous les efforts exigés des participants, on leur a offert un cadeau: un cours de percussion africaines. Comment ne pas être impressionné en voyant 200 jeunes des 4 coins du Québec créer une harmonie musicale parfaite avec des tam-tams, en l’espace de 5 minutes ? Ces jeunes sont à l’écoute des autres, ce que les adultes oublient trop souvent.


Doutez-vous encore de l’engagement des jeunes québécois?

 

L’auteure a 19 ans et a travaillé bénévolement au Colloque Jeunes Leaders du Club 2/3 les 14-15-16 novembre dernier.

 

codeethique.jpgJe n’ai pas grand chose à ajouter, tant ce texte est magnifique ! Je souhaitais seulement « faire du pouce » sur des images qui m’ont marquée, moi aussi ;  alors que les jeunes ont eu à s’approprier des faits très durs sur la pauvreté, l’iniquité et ses conséquences, ils sont plein d’enthousiasme, d’espoir et d’énergie.  Ils ne se ferment pas aux mauvaises nouvelles : ils s’en emparent pour créer du positif.  Ainsi, le code de vie d’un des « camps » (un dortoir dans une salle de classe) a été baptisé dès le vendredi soir joie de vivre, et le dimanche midi, les 200 jeunes se sont mis à danser sur une chanson joyeuse alors même que la cérémonie de clôture était sur le point de commencer !

 

Vous vous doutez bien que ma job m’apporte énormément de bonheur.  Oui, on jongle avec des réalités insupportables, mais on crée chaque jour un monde un peu plus juste et équitable avec ces jeunes.  Rendez-vous à la Marche 2/3 2009 le 15 mai prochain !