Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Cultures : Chapeau pour ton Bal, Félix !

51c970830c3dc7fbb70119c4bc89df92.jpg Je connais la chanson Le Bal de Félix Leclerc depuis que je suis toute petite; ma mère faisait très souvent jouer le magnifique disque où Monique Leyrac interprète ses chansons.  Mais depuis quelques mois, Jef et moi sommes véritablement tombés amoureux du texte, que nous avons pris le temps de déguster, savourer !

Pourtant, nous avions aussi depuis des années un disque des chansons de Félix, dont le Bal. Oui, c’était une belle chanson à trois temps, et après ?  Il a fallu que nous offrions à Léonard un énième livre-disque de la Montagne secrète (cette étiquette propose des livres-disques pour enfants - et adultes ! - dont les concepts, illustrations, interprétations, sont ma-gni-fi-ques), Chapeau ! Félix, pour redécouvrir ce texte admirable.  Bon, je vous dirai qu’il y est selon moi massacré par une Mara Tremblay à la voix nasillarde et au ton plaintif; raison de plus pour que je prenne la peine d’écrire les paroles ci-dessous – elles survivent à cette interprétation tant elles font rêver ! :

Cette nuit dans mon sommeil
Je t'ai enlevée de ta tour
J'avais dérobé l'soleil
Pour que jamais n'vienne le jour
Nous courions dans les prairies
Tes rubans volaient au vent
Nous avons bu dans nos mains
A la source du matin

A la porte d'un château
Nous sommes entrés sans frapper
Des lutins tambours au dos
Nous attendaient pour danser
Sous une lune d'opale
Nous avons ouvert le bal
Moi qui ai jamais su danser
J'ai dansé à perdre pied

Puis rendus à l'horizon
De beaux anges à cheveux longs
Ont avancé un nuage
Et nous ont poussé au large
On voyait d'en haut la terre
Toute noire, pleine de misère
Toi tu as dit: " C'est nos frères
Redonnons-leur la lumière ! "

Donc nous sommes redescendus
Puisque le soleil je l'avais
A la foule je t'ai rendue
Et le matin s'est refait
J'ai la promesse des anges
Qu'après le jug'ment dernier
On r'prendra ce bal étrange
Et pour toute l'éternité
 

Une telle beauté, ça me donne envie d’apprendre à peindre une toile, à dessiner une BD, à réaliser une murale, inspirées de ce texte.  Je décorerais une chambre d’enfant avec les images et émotions qu’elle me fait vivre, si j’en avais le talent !

Chapeau ! pour ton Bal, Félix !  

P.S. L’image est tirée du livre-disque; elle provient d’un film, Félix Leclerc chante Cadet Rousselle, produit par l’ONF et présentant cette chanson mise en illustrations par Jean Dallaire.  Si elle paraît un peu froissée, c’est qu’un petit garçon a beaucoup « feuilleté » le livre en question J.  Quant aux paroles, je les ai trouvées sur www.paroles.net/chansons.