Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Voyages : Ma tête dans le Mur de Berlin | Page d'accueil | Voyages : Tikal vue par mon père »

Voyages : Journée mémorable en Syrie

1707091347.jpg

Photo : femmes devant le Palais Azem (1749-1752) à Damas

 

Été 2001 : Jef et moi parcourons, sac au dos, la Syrie et la Jordanie. (Oui, je sais, quel timing !)   

 

Nous avons eu un véritable coup de foudre pour la Syrie. D’abord, cet extraordinaire sentiment de sécurité (après une escale à Amsterdam où les vols à l’arraché sont une véritable plaie, quel bonheur de déambuler dans les rues, la nuit tombée, le passeport à la main, sans aucune inquiétude !!!); l’accueil chaleureux des gens (le 11 septembre 2001, j’ai eu le cœur serré en pensant à toutes ces personnes qui nous avaient si chaudement reçus dans leurs petits hôtels et restos et qui allaient sûrement souffrir d’une baisse certaine d’achalandage); les souks labyrinthiques, leurs épices et savons à l’huile d’olive et au laurier;  la bouffe siiiiiiiii délicieuse (c’est en Syrie que j’ai entendu pour la première fois grogner mon chum de plaisir alors que mangions froid – les légumes farcis y sont tellllllement bons ! Et je ne vous parle pas des figues fraîches !; quant aux pâtisseries à base de pâte d’amande et de pistaches, je les réserve pour un autre texte); les rencontres avec plus de Français sympathiques que jamais (« Vous êtes québécoise ?  Vous devez avoir une voix magnifique !  Et je suis jaloux de votre accent !  Ahhh ! »); les amitiés durables qui ont résulté de ce voyage (hein Chrystèle ? J ); et bien sûr, plus de vestiges historiques au mètre carré que nulle part ailleurs (je vous en soupoudrerai un aperçu de ci, de là dans ce texte...)

1353576211.jpg

Photo : ruines de Palmyre (200 avant Jésus-Christ) vues de l'oasis

Bref, pendant notre séjour, une journée pas comme les autres nous a émus, bouleversés, profondément marqués.  Elle est de celle qui, une fois terminée, nous laisse béats et incapables de dormir.  On arrive dans notre chambre d’hôtel et on se dit c’est pas possible, on a vécu tout ça aujourd’hui ?  Et là, c’est fini ?

1958382070.jpgNous sommes à Hama, grande ville de province du centre du pays célèbre pour ses norias (sur la photo...).  Nous prenons un « tour » pour visiter tout plein de sites en une journée.  Nous montons dans le minibus et déjà la magie s’installe : un Français (yé !), une Polonaise, un couple de Soudanais et leurs deux petits (oui, oui), un Britannique d’origine pakistanaise et un Américain de San Francisco extrêmement sympathique - tout ce beau monde va s’entendre à merveille ! J

 

1736274560.jpgJe vais vous faire une confidence : je n’ai pas tant de souvenirs que ça de ce « tour ».  Bon, disons que je me souviens bien de ces maisons en forme de ruches qui offrent un abri de fraîcheur à ses habitants (nous y avons pris le thé et je VOUS JURE qu’il y avait là un frigo, même si on ne voit pas un fil électrique à l’horizon !).  Je me souviens aussi de ce château arabe disparu peu à peu au soleil couchant...

1405161005.jpg

Mais ce dont je me souviens surtout, c’est de la conversation qui est née au pied de ce château.  Nous nous sommes mis à parler d’Adam et Ève (???!!!).  Les Soudanais et le Britano-pakistanais nous ont expliqué que dans l’Islam aussi Adam et Ève sont présents (les points communs avec le Christianisme sont si nombreux que cela ne m’a pas étonnée – la mosquée de Damas comprend un minaret dit "de Jésus" et le tombeau de St-Jean-Baptiste ! Alors !); on a comparé les deux versions de l’histoire (Abel et Caïn et la possible, ou non, descendance... Car si Adam et Ève étaient les premiers, comment le frère meurtrier a-t-il pu se rendre à la ville après son méfait ?!) et je vous épargne toutes nos élucubrations ! C’était amusant de voir que la Polonaise athée et le Français calviniste se montraient agacés par notre discussion pendant que notre ami américain catholique et nous-mêmes, très peu pratiquants, profitions avec un plaisir manifeste de ce moment de grâce oeucuménique !!!

686061299.jpg 
Photo : le Krak des chevaliers (11e siècle) : le château tant rêvé des enfants qui jouent aux contes de fées !!!
De retour à Hama, nous sommes spontanément allés manger ensemble (sauf les Soudanais qui avaient deux petits à coucher).  Le repas fut somptueux et le plaisir de partager nos réflexions tous ensemble s’est poursuivi. Nous avons fait découvrir aux autres la boisson gazeuse locale à saveur de pomme (à l’étranger, j’encourage toujours les marques nationales – aux cerises, pamplemousse, citron... bien mieux que du Coca Cola, et c’est de l’achat local, pardi !) et ils ont adoré ! Notre ami pakistano-britannique n’en revenait pas d’apprendre que nous étions 7 millions d’habitants au Québec. Nous n’en revenions pas de ses aventures vécues en randonnée au Pakistan.  Notre ami américain parlait de Montréal comme d’une « fantastic city »...

 639787034.jpg

Photo : Marie dans la Citadelle d'Alep (11e siècle)

En descendant au rez-de-chaussée du resto après le repas, nous avons découvert que quelque chose de spécial s’y déroulait : un mariage !  Que des hommes, en fait (les célébrations se fêtent séparément semble-t-il !), à part la Polonaise et moi.  Les gars ont donc dansé (Jef avec son t-shirt des Légendes fantastiques de Drummondville, oui oui !), tout ce beau monde est sorti dans la ruelle millénaire, des coups de feu ont retenti dans les airs...  Et nous sommes rentrés gentiment nous coucher. 

1491053971.jpg

Photo : Jef rédige son journal de voyage sur le toit de l'hôtel à Alep

Vous avais-je dit que ce fut une journée mémorable ? J  

Après le 11 septembre 2001, j’ai réussi à retrouver, en inventant toutes les adresses courriel inimaginables, le frère de notre ami américain, puis lui-même.  Lui devait se rendre jusqu’en Inde depuis la Syrie après notre rencontre et je voulais être sûre que tout allait bien pour lui.  Ce qu’il m‘a confirmé. 

N.B.  Vous remarquerez que je ne publie ici aucune photo où l'on peut voir les visages des personnes.  Je préfère ne pas le faire car je ne peux pas leur demander la permission...

P.S. Merci à Marie-Julie pour son magnifique Taxi-brousse ! C’est la création de ce blogue qui m’a donné l’impulsion pour prendre le temps de parler d’un voyage ici ! 

 

23:40 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

Wow. J'en ai des frissons. Ce sont toujours les rencontres qui me marquent le plus moi aussi, cet espèce d'état de grâce qu'on ressent avec des gens de partout alors que nous sommes tous hors de notre «contexte» habituel... C'est ÇA la vraie magie du voyage.

J'ai bien ri en imaginant Jef avec son t-shirt des légendes fantastiques de Drummondville au mariage...

T'attends quoi pour publier un récit de voyage???

Écrit par : Marieju | 03/04/2008

Quelle mémoire fantastique Marie! Merci d'avoir partagé cette tranche de vie avec moi. Ça m'a rappelé mes aventures en pack-sack et les rencontres incroyables qu'on fait en voyage. En passant, rappelle-moi de te montrer la photo noir et blanc de ma grand-mère adolescente à Hama.

Écrit par : Myriam | 04/04/2008

C'est extra, Marie! Moi, je n'ai jamais voyagé plus loin que Hull-Percé... J'ai déjà hâte de lire tes prochains épisodes.

Écrit par : Vérouche | 05/04/2008

Si vous saviez comme ces 3 commentaires me donnent des ailes ! Promis, je reprends le clavier bientôt pour raconter d'autres souvenirs de voyage ! :)

Écrit par : Marie de la Terre | 05/04/2008