Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Hommage : Les héros de notre souk

Ce billet est dédié à nos héros Claude, Laurence, Nadine, Philippe, Gilles, et à mes héros personnels, Jef et Marielle

 

J'HAÏS déménager. Imaginez quand il s’agit de déménager un souk dans un autre ???!!! 

 

Eh oui, notre appartement était rendu un souk (voir des allusions ici, ici et ici) et ce, malgré sa spacieuseté (ou à cause d’elle ?), entre autres à cause de ma façon bien à moi de « ranger » les choses - sur laquelle j’aurai peut-être l’occasion de revenir - mais aussi à cause de nos vies tumultueuses et de moult biens de mon père que je préférais entreposer chez moi. Le problème, ce n'est pas ce souk-là, en fait; c'est que nous nous préparions à emménager dans un duplex dont la cave abritait l'énième souk de ma vie, voire… ma toute première médina !

 

Déjà que trier tous mes trucs en prévision du déménagement m'apparaissait équivalent au classement de toute la paperasse de la Maison des Fous d'Astérix (des laisser-passer A38 déclinés par étage, départements et services.. hmm ?), quand nous envisagions la cave de notre maison future, notre découragement aurait fait rougir un Hercule courageux aux portes des écuries d'Augias.  Pourtant, fallait faire quelque chose !  Nous n'étions quand même pas pour saupoudrer notre souk au-dessus de la médina !

 

À quelques semaines du déménagement donc, nous avons osé. Osé écrire un courriel à une centaine de contacts pour les implorer de nous donner un coup de main un samedi de septembre.  Cela peut sembler effronté, mais pour nous, le raisonnement était simple : nous n'allions PAS demander d'aide NI pour la peinture, NI le jour du déménagement, NI avant (heureusement : après 5 voyages de boîtes effectués par Jef en voiture, les 3 déménageurs professionnels ont pris 6 heures pour effectuer le travail "restant" et ce, sur une distance de moins de 4 kilomètres entre l'appartement et la maison !!! Ça, nous ne l'aurions PAS demandé à nos amis !!!).  Nous serions effrontés une seule fois et c'était celle-là, parce que vraiment, à deux, nous n'y serions pas arrivés !

 

Un billet serait nécessaire pour souligner l'extraordinaire implication de notre ami David dans le design et le montage de notre super cuisine et du magnifique coup de main de nos amis Éric L. et Gilles.  Ça, c'est une autre histoire ! J

 

Je cherche encore les mots pour remercier avec assez de chaleur mon super oncle équitable, Claude; ma super cousine artiste, Laurence; ma super comparse de chorale et son super amoureux, Nadine et Philippe; notre plus meilleur ami, Gilles.  Et mon amoureux lui-même, Jef de son prénom J.  Ils se sont donnés dans la poussière et la scrap comme je n'aurais même pas osé l'imaginer !  Un merci tout spécial à ma maman aussi – elle s'est occupée de notre Léonard cette journée-là et a bien fait de venir nous joindre à l'heure du dîner, question d'aller manger du St-Hubert au parc juste en face (ben oui, c'était la moindre des choses de ma part d'avoir préparé du melon bio, des muffins et des boissons chaudes pour l'accueil et la collation, puis d'offrir dîner et souper ! QUAND MÊME !)

 

Ménage du souk à Marie et Jef 134.jpgIls ont travaillé de 9h à 19h, si mes souvenirs sont exacts. 1) D'abord, tenter de vider toute la cave (et s'apercevoir à mi-chemin que la cour était déjà, littéralement, pleine); 2) Trier le contenu de la cour en catégories : scrap à aller porter à l'éco-centre (une douzaines de portes – nous en avons gardé une douzaine d'autres, cherchez l'erreur; des tonnes de morceaux de plâtre, bois, PVC, laissés en tas depuis combien d'années par des propriétaires précédents ???); recyclage; bricoles à laisser dans la ruelle (telles qu'un poêle en fonte et ses rouleaux ressemblant à des outils de torture !, des candélabres maganés, des meubles en mélamine dans un état plus ou moins lamentables); matériel de jardinage, boîtes de livres… 3) Passer l'aspirateur industriel dans la section maintenant vide de la cave, en portant un masque svp, la poussière sortant de la maison comme si celle-ci s'était convertie en machine à vapeur sèche et étouffante; 4) Rentrer les items à conserver et les disposer intelligemment; 5) Continuer de vider la cave et d'en trier le contenu dans la cour; 6) Passer, repasser et repasser l'aspirateur industriel, y compris au rez-de-chaussée, car un des aspirateurs dont nous disposions aurait pu être rebaptisé un diffuseur de particules; 7) Rentrer le reste des items et tenter aussi de les disposer intelligemment !

 

Oui, en effet… OUF !

 

Ménage du souk à Marie et Jef 139.jpgBref, l'aide apportée par nos amis nous a rendu un TRÈS FIER service. Nous avons le soulagement de savoir que nous ne vivons pas au-dessus d'un nik à feu, et ça, c'est inestimable !

 

Le lendemain du déménagement, l'espace au pied des escaliers était de nouveau bloqué par un amoncellement de boîtes et de sacs, mais mon amoureux a de nouveau rationnalisé l'espace... temps !

 

Re-OUF !

 

C'est pour cela que je veux ajouter une mention spéciale pour Jef et Marielle.  Tous deux ont abattu de la besogne comme c'est pas possible avant, pendant et après le déménagement : nettoyer toute la maison après la fin des chantiers, visser un porte-serviette par-ci, une étagère par là, poser un rideau par ici, des luminaires par là, des structures de rangement dans les garde-robe en haut et en bas, et, et… j'en perds des bouts !

 

Donc, MERCI encore à vous tous !!!  Le plus beau là-dedans, c'est le plaisir que j'ai eu à vivre cela à vos côtés ! Ceux et celles qui me lisent ne doivent pas y croire, mais dans mon souvenir, au super resto le soir venu, nous étions tout heureux !

 

Il ne me reste plus qu'à prier de ne pas avoir à revivre pareil cataclysme avant des années, voire plus jamais ! 

22:55 Publié dans Hommages | Lien permanent | Commentaires (1)