Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Bonheurs : Bilan des naissances 2007 | Page d'accueil | Bonheurs : Coups de cœur cucurbitacéens ! »

Bonheurs : Ode aux cordes à linge !

9e377539601a0c85ce4586a434318527.jpg J’y ai déjà fait allusion à quelques reprises sur ce blogue : j’ai un faible pour les cordes à linge !  

En tant qu’intello, toujours la tête dans les concepts, y’a pas plus zen, plus constructif, plus terre à terre (ou air à air !) que d’étendre son linge dehors.

En tant qu’écolo, j’ai chaque fois l’impression de poser un geste cohérent – à défaut de vivre dans une maison à haut rendement énergétique avec panneaux solaires, toit vert, éolienne et chauffage par géothermie, j’ai au moins le plaisir de faire sécher mon linge par le vent et le soleil !!!

En tant que grande sentimentale, lorsque je vois flotter au vent les salopettes de mon fils, les chaussettes de mon amoureux, le linge de la maison, je suis tout attendrie... C’est un peu de nous qui se trouve entre ciel et terre, dans la ruelle ou aux côtés des canards (selon que j’étends en ville ou au chalet) !

En tant que fille très « famille », je suis en même temps heureuse de me reconnaître dans mon papa et ma grand-mère, qui eux aussi ne jurent que par « étendre dehors ».  Ma grand-mère va même jusqu’à sortir son linge en plein hiver !

Et puis, voilà bien un geste universel.  Partout dans le monde, je m’arrête pour admirer les « cordes » à linge.  Tendues au-dessus des minuscules ruelles européennes, compactées en séchoirs sur de minuscules fenêtres des immenses immeubles à logement des pays du Sud, ou encore comme sur cette photo, sur le toit d’un immeuble inachevé dans un bidonville péruvien. En pleine jungle de béton, de misère et de pollution, là où j’ai connu tant de magnifiques personnes engagées, un clin d’œil de couleurs et d’intimité nous rappelle qu’avant tout, cet endroit est un milieu de vie pour un million de personnes (et je ne parle que d’UN des districts de Lima !!!)

***

Un jour, je réussirai peut-être à mettre en ligne le fameux court-métrage réalisé par Philo et Gilles pour notre mariage en 2002.  On pourra y voir une parodie sur Marie et sa corde à linge !!!

***

Aujourd’hui, j’ai dû combattre une migraine épouvantable qui durait depuis déjà 24 heures.  J’étais terrassée de douleur et d’inquiétude à l’idée de supporter cela encore longtemps.  Lors d’une accalmie, je suis allée étendre une brassée sur ma corde à linge, histoire de prendre l’air et le soleil alors que j’étais clouée au lit depuis trop d’heures à mon goût. Et ça m’a fait du bien !  Merci, corde à linge !

 

 

Voir aussi :

 

Hommages : Papa Jacques

 

Médias : une famille « plus verte » dans le Bien Grandir

 

Causes : Des fleurs et des pots

 

Causes : Vive les couches lavables !