Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Bonheurs : Arbre de Noël récup-exotique

Le titre était trop tentant : après la chambre de bébé, le sapin de Noël ! Quoique je sois plus nomade que sédentaire et que je n’ai pas la patience du décorage (sic !) de maison comme de merveilleuses mamans blogueuses (je me sens moins seule depuis que, chacune à leur façon, Mama Cool et Grande Dame ont affirmé haut et fort leur non motivation pour la popote ou la déco de Noël !), je ne suis pas peu fière de notre arbre de Noël récup-exotique ! L’idée me vient de la belle-mère d’une amie, anthropologue et grande voyageuse, qui ornait ainsi son sapin d’artefacts artisanaux du monde entier. Depuis, je m’amuse à en faire autant, et je complète avec des décorations que ma mère m’a offertes et qui semblent sortir tout droit des soldes dans les magasins huppés (ma maman a le tour de dénicher des pantalons en laine chez Ogilvy pour 20$ alors je la soupçonne de faire de même pour ces pommes et poires dorées, ces petits rennes en peluches et autres charmantes bricoles), d’antiques boules en verre du début du 20e siècle ainsi que des rubans que j’ai patiemment récupérés au fil des années (on en trouve partout : boîtes de chocolat, paquets cadeaux... j’en ai donc de toutes les couleurs !)

 

Voici donc un aperçu de mon arbre de Noël récup-exotique :

 

Sapin Noël1.jpg- Dans ce premier cliché, on aperçoit...

... un petit éléphant peint, en bois, en provenance du Sri Lanka. Mignons tout plein, j’en ai des tas, mais peu dans mon arbre, car Léonard se charge de les décrocher et de les installer un peu partout dans la maison :) ;

... un vitrail de papier, que j’ai « colorié » avec de simples Prismacolor ; j’ai rapporté d’Irlande toute une série de ces dessins celtiques (dont trois sont coloriés - l'ange, un Tryskel et une croix celtique - et ont l’honneur de se trouver dans l’arbre) qui s’illuminent placés devant une lumière colorée du sapin ;

... un « monedero » du Guatémala, c’est-à-dire une petite pochette tissée à la main, arborant de magnifiques fleurs, servant de mini porte-monnaie et aussi de porte-clé. Je reparlerai ici de ces petites merveilles que nous avons offertes aux 150 convives de nos noces – mon papa en a rapporté 182 du Guaté en passant par le Honduras. Elles font de magnifiques « boules » de Noël !;

... à gauche, un cossin qui venait avec un ensemble Deux par deux pour nouveau-né. Qu’avez-vous fait de tous ces gugusses accrochés après les gogosses, bébelles et autres trucs de bébés ? Moi, j’ai tenté d’en recycler en décos de Noël, comme ce mignon petit chien-moussaillon ! (Désolée, on le voit mal).

 

SapinNoël2.jpg- Dans ce cliché sans flash, on distingue...

... un minuscule sac à main en soie rapporté du Viêt Nam.

 

SapinNoël3.jpg- Dans ce troisième cliché, l’équateur est à l’honneur, avec cette fraise et ce perroquet en tek, un bois ultra léger que j’ai percé sans peine pour y insérer un fil à pêche. J’ai aussi toute une collection de fruits, un toucan et un quetzal, rapporté du Guaté celui- là !

 

SapinNoël4.jpg- Dans ce quatrième cliché, on peut voir, entre autres...

... une petite crèche sculptée dans une calebasse, rapportée de Bolivie avec deux autres modèles, ceux-là vert et mauve (ce dernier décoré de spirales plutôt que d’étoiles). Et c’était déjà pensé pour être une décoration d’arbre de Noël, ce qui est rare dans mon arbre à moi !

 

Je vous souhaite un joyeux temps des Fêtes : plein de jeux de neige-joues rouges-chocolat chaud-siestes-Ciné-Cadeaux, plein de belles rencontres avec les gens que vous aimez autour d’une bonne table remplie de bons petits plats maison mitonnés avec amour... et quelques cadeaux bien choisis ! :)

 

P.S. Peut-être l‘avez-vous remarqué, notre arbre est un faux, oui oui, un Made in China qui ne sent rien. Exit les sapins naturels qui embaument encore mes souvenirs d’enfance. Le débat n’est pas tranché mais bon, on a choisi l’option « un achat, plusieurs utilisations ». Pfff.

 

P.P.S. Je suis découragée par la piètre qualité des couleurs et de la lumière des photos. Mon amoureux maîtrise magnifiquement l’art de choisir les fonctions qu’il faut avec notre appareil (voir la photo de Léonard en lion dans l’album !) alors que moi j’y échoue lamentablement. Toutes mes natures mortes d’intérieur – plats de bouffe, éléments de décoration, etc., montrent des couleurs défuntes. Snif !

 

N.B. Mon appareil ayant besoin d’être rechargé, je vous tiens en haleine jusqu’à la semaine des quatre jeudis (ou peut-être un petit peu plus tôt dans le temps que ça :)) pour vous parler de petites décorations d’arbre de Noël « pour adultes » qui pour l’instant traînent dans le fond d’une boîte – un jeune enfant vivant ici ! - : des petits porte-clés « eróticos » péruviens, dignes qu’un kama Sutra préincaïque, glanés par des amis dans les marchés indiens des Andes en 2003 ou 2004... Pour l’instant, je n’en dis pas plus ! ;)