Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Voyages : Trucs et astuces pour voyage européen en famille (Thème no 2 : en apporter, ou pas ?)

Sièges d'auto, ou pas ?

Une question à mille piastres.  Nous ne prévoyions pas faire un « road trip », mais certains courts déplacements en voiture étaient inévitables : de notre maison à l'aéroport de Montréal et retour, de l'aéroport de Paris à l'appartement parisien et retour; de l'aéroport de Barcelone à l'appartement barcelonais; de cet appartement à la gare; de la gare de Toulouse à la maison de nos amis; de cette maison à l'aéroport de Toulouse !!!

Du bagage.JPGDans des pays où l'usage des sièges n’est pas obligatoire, nous aurions pu nous poser cette question (sans compter que, dans beaucoup de pays, les ceintures de sécurité sont inexistantes !!!  Comment installer un siège de bébé dans ces conditions ?  Mystère !).  Mais là, C'ÉTAIT obligatoire !  Nous avons envisagé de les emprunter à nos amis et/ou de les louer – ce qui, paraît-il, est hyper cher, il faut les réserver et parfois ils sont quand même peu disponibles...- mais tout compte fait, nous avons décidé de les apporter avec nous (heureusement, l'écart d'âge entre nos deux enfants fait en sorte que le bébé avait besoin d'une coquille – nous en avons apporté une qui n'a pas besoin d'être installée sur un socle - et le grand, seulement d'un petit «rehausseur»). Ce qui signifie que nous avions l'esprit tranquille lors des déplacements en voiture mais que lors des enregistrements de bagages à l'aéroport (à trois reprises !) nous avions 2 valises, une poussette, une coquille et un rehausseur à enregistrer, dont les 3 derniers items étant considérés «hors format», nécessitant d'être enveloppés dans d'énormes sacs de plastique et d'être déposés à un autre comptoir que le reste !

Un parc pour le dodo du petit, ou pas ?

Philémon dabs berceau Air France.JPGJ’ai toujours trouvé que les récits de bébés dormant dans un tiroir étaient tout à fait charmants.  Mais dans les faits, avec un haut degré de fatigue dans le corps, je ne pensais pas avoir la force de ne pas m’inquiéter – je suis d’un naturel inquiet, surtout lorsque je manque de sommeil ! Je souhaitais donc déposer mon bébé dans un parc (« lit-parapluie » disent les Français) – quelque chose dont j’ai l’habitude au chalet. Nous avons eu beaucoup de chance : nos amis nous en ont prêté un à Paris (merci Milou !!!) et un dans le Sud de la France (merci Claudine !!!) et, à Barcelone, l’entreprise de location d’appartement en a fait autant.  Comme nous n’étions pas certains du type de « lit pour enfant » qui allait nous être fourni à Barcelone, nous avions déniché un petit lit portable comme ceci, mais nous ne l’avons pas utilisé !  Je crois qu’une prochaine fois je serais peut-être plus confiante en la possibilité d’en obtenir un dans les hôtels ou appartements loués... Dans tous les cas, c’était déjà un bagage de moins !  Ouf !

Un voyage technologique, ou pas ?

Tant qu’à se demander quoi emporter... abordons la question des gadgets technos. Je ne pourrai témoigner de tout, ne possédant pas de iPhone, iPod, iPad, alouette !

J’avais apporté mon téléphone cellulaire – après un coup de fil chez Fido, on m’avait dit quoi faire pour qu’il fonctionne à l’étranger - mais j’ai dû louper une partie des consignes car je n’y suis pas arrivée; quant à celui que le chum de ma mère utilise lors de ses fréquents séjours européens, il aurait fallu acheter une puce et une carte mais, manque de chance, nous avons eu un service pourri chaque fois que nous avons tenté notre chance dans un magasin spécialisé ou un « tabac ».  Nous nous sommes rabattu sur les cartes à puce qui s’utilisent dans les maintenant très rares téléphones publics. Savez-vous que l’on peut réellement recevoir un appel d’un téléphone public ?  Ce n’est pas que dans les films ! (Pensons à Amélie Poulain au pied du Sacré-Cœur...) Je l’ai expérimenté, en plein Belleville ! :)

Écrire dans un café des Pyrénées.JPGQuant au petit ordinateur portable acheté pour l’occasion, nous ne le regrettons absolument pas.  D’abord, nous avons pu bloguer et statuer sur Facebook sans problème. Ensuite, le petit bijou étant doté d’une webcam, nous y avons installé Skype, et je peux vous dire que c’est rien de moins que magique de pouvoir montrer le bébé au sortir du bain à ses grands-parents (moins exotique, notons le fait d’entendre la radio déblatérer sur les chances de gagner du Canadien après une magnifique journée dans Barcelone !). Nous y avions aussi enregistré les films et disques de musique préférés de Léonard, au cas où il aurait vécu un épisode de mal du pays (ce qui n’est pas arrivé – en passant, un autre truc pour recréer un « chez soi » à l’étranger pour les enfants : allumer de l’encens – toujours le même – dans chaque chambre d’hôtel, apporter une taie d’oreiller familière, et/ou son toutou préféré !)

N.B. Les photos : Du bagage à gérer dans les aéroports ; Philémon dans un « berceau » d’Air France; Marie se fait plaisir et écrit dans un café, dans les Pyrénées !

21:34 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (9)