Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Voyages/Léonard : Bonheurs par procuration

C'est fou comme le fait d'être parent peut parfois nous rendre gagas là où l'on s'y attend le moins. Jef se rappelle avec humour de la fois où je suis rentrée à la maison les yeux tout brillants, Léonard âgé d'un an dans les bras, et que je lui ai lancé d'un air surexcité : « Il y a des tracteurs sur la rue, là-bas !!!  C'était SUPER !  On les a regardés pendant une heure.  Il y avait une pelle mécanique, un rouleau compresseur, un...» Jef s'était bien bidonné.  Moi qui n'ai AUCUN atome crochu pour tout ce qui est motorisé ! :)

Le même phénomène s'est produit à plusieurs reprises lorsque nous avons commencé à préparer notre voyage en Europe (mai 2010; Léonard 5 ans, Philémon 3 mois). Nous nous sommes amusés à appeler ça des bonheurs par procuration.  Et ça tombe bien, j'entretiens une relation un petit peu plus chaleureuse avec ces bonheurs-là qu'avec, disons, les tracteurs !

Ne nous méprenons pas, nous n'avons pas choisi les trois destinations principales – Paris, Barcelone et Midi-Pyrénées – pour faire plaisir à Léonard. Nous savions bien que nous allions nous arranger pour qu'il y trouve son compte, mais ne nous doutions pas d'à quel point les régions visitées allaient viser en plein dans le mille de ses passions !

Tout a commencé avec Paris (ah, Paris !).

Galerie évolution_pas de nous.jpgNous avions dans l'idée d'aller au Museum d'Histoire naturelle, ayant vaguement entendu parler de la présence d'animaux.  Un coup d'œil dans un vieux Gallimard nous a ravi : la Grande galerie de l'évolution semblait avoir été créée pour Léonard ! Puis, nous avons su qu'une exposition sur les dinosaures battait son plein... pendant notre séjour.  Nous sautions d'excitation dans notre salon !

Léonard et PLaymobils.JPGQuelle ne fut pas notre surprise d'apprendre peu après par ma grande amie Milou que le Musée des Arts décoratifs, lui, présentait – pendant notre séjour uniquement, hein - une exposition sur les Playmobils.  Nous n'en sommes pas revenus.  Léonard qui dort avec leur takalog !

Et puis, Paris, c'est bien sûr la Léonard Tour Eiffel.JPGTour Eiffel (que Léonard voulait voir depuis le visionnement de Ratatouille), Jef et Léo notre-Dame.JPGNotre-Dame de Paris (et donc, ses gargouilles, que nous voulions lui faire découvrir - un croisement entre  les dragons qu'il affectionne et les animaux qu'il adore !), Versailles où le hameau de Marie-Antoinette comporte une fermette fort sympathique, Disney Paris (comme nous sommes très très très très peu Disney, Léonard ignorait l'existence des parcs, connaissant seulement certains films.  Il n'avait aucune attente et nous n'avons pas eu à gérer d'excitation pré-visite.  Ouf !  Disney Paris se trouve dans un pays où chaque coin de rue coupe le souffle tant il est beau.  Alors leurs décors de carton-pâte... bof.  On a passé une belle journée, sans plus !), et Jardin acclimatation.JPGc'est le Jardin d'acclimatation, sorte de parc Belmont de 150 ans près de Bois-de-Boulogne très chouette, avec spectacles du VRAI Guignol en prime !  Ah oui, il y a Léonard carroussel Hotel de ville.JPGdes carrousels, des statues de chevaux et de lions à tous les coins de rue... le paradis des enfants, oserais-je dire !

À n'en pas douter, Léonard allait tripper à Paris autant que ses parents !!!

Puis, il y a eu les préparatifs pour Barcelone.

Je ne m'inquiétais pas pour Léonard : avec Léo et Salamandre.JPGla salamandre du parc Güell, le téléphérique, la plage,  les churros con chocolate au déjeuner, je ne disais que nous allions lui trouver de quoi aimer la capitale catalane.  Jusqu'à ce qu'un couple d'amis nous apprennent que l'Aquarium y est particulièrement impressionnant, surtout grâce à son tunnel des requins (il faut savoir que Léonard préfère les animaux MÉCHANTS, avec en tête de liste lions, loups, kodiaks – des grizzlis plus grands que les grizzlis «ordinaires », n'est-ce pas – et requins …) ! Arrivés là-bas, nous avons découvert qu'un des films IMAX du moment s'intitulait Voyage magique en Afrique... rien que ça !  

Ouais, mais la région de Toulouse et les Pyrénées, hmm ???


Comme nous allions vivre dans le département du Tarn, à l'Est de Toulouse, et que nos généreux amis allaient nous prêter une voiture, je me suis renseignée pour voir si Lascaux, dans le Périgord, était bien loin de là (Léonard, qui sait ce qu'est Lascaux depuis des années, soutient que L'Ère de Glace I se déroule en France ! :) ).  Non, cela se serait fait assez bien, et d'autres grottes ornées se trouvaient en direction de Montignac, dont Pech-Mersle et Rouffignac (la grotte aux cent mammouths, qui se visite en train électrique !!!  Ouaaaah !!!).  Entre temps, je discute de tout ça avec la Mère Michèle (grande amie de ma mère... ma seconde mère, et amie !), et on découvre que les Pyrénées elles-mêmes – le département de l'Ariège, pour être exact - regorgent de trésors préhistoriques. Or nous prévoyons habiter avec nos amis trois jours dans un chalet des Pyrénées, dans le département de la Haute-Garonne - un chalet entouré de Lé.onard Pyrénées.JPGsommets enneigés, dans un décor de rêve, soit dit en passant. On décide donc que l'occasion est trop belle pour la Famille de la Terre; on ira après le chalet quelques jours en Ariège (quant au Périgord, il sera CERTAINEMENT de notre prochain périple français, l'art pariétal m'interpellant particulièrement) !  En feuilletant le Routard, je deviens énervée comme une puce : non seulement il y a des grottes ornées en Ariège (nous visiterons bison grotte Niaux_pas de nous.jpgla sublime Niaux), mais en plus il y a un phénoménal Parc de la préhistoire, une Forêt de dinosaures - dont je tiens à souligner l'extrême gentillesse du propriétaire qui nous a ouvert les portes du site, pourtant fermé ! - et bien d'autres attractions que nous n'aurons même pas le temps de visiter (dont une sur les loups... Avis aux intéressés : l'Ariège est IDÉAL pour passer au moins une semaine en famille !) Et puis, c'est la France, après tout : la ville où nous ferons étape, Foix, exhibe en son centre, sur un piton rocheux, Château Foix.JPGun château médiéval semblable à celui de nos rêves et de ceux des enfants passionnées de princesses et de chevaliers.  Un vrai, pas du toc !  La cerise sur le sundae, quoi !

Tant qu'à être en France, autant visiter une réserve africaine pour terminer le tout en beauté... non ?!

Nous avons découvert la présence d'une réserve africaine dans la région lorsque nous sommes arrivés à... Barcelone. Il y avait une affiche arborant un lion dans toute sa splendeur dans le métro.  Au début, nous pensions qu'il s'agissait d'un zoo espagnol, mais non !  La Réserve africaine de Sigean se trouve entre Narbonne et Perpignan, donc au Nord de Barcelone, dans le Sud de la France.  Nous n'avons pas longtemps hésité : avant de retourner dans le Tarn, après notre trip préhistorique, nous ferions un détour par la côte méditerranéenne, dans le département de l'Aude !  Nous avons fait de la route, soit, mais les Espagnols s'y rendant en grand nombre, nous n'étions certes pas les seuls à vouloir avaler les kilomètres pour admirer flamands et pélicans.JPGdes flamands roses et des pélicans en liberté ainsi que ours à collier.JPGdes ours à collier- espèce endémique du Sri Lanka, aussi appelés lippus -, entre autres ! Jef estime d'ailleurs que c'est le plus beau zoo que nous ayons jamais visité.  Les animaux y habitent des espaces vraiment étendus et sauvages, dans des paysages grandioses.  Et nulle part ailleurs nous avions vus des éléphants jouer dans l'eau comme des gamins, ni de Lions vus de l auto Sigean.JPGlions directement depuis la voiture, sans vitre ni cage entre eux et nous !

Et Philémon, dans tout ça ?

Philémon resto Mirepoix.JPGPhilémon a, durant ces 28 jours, généralement bien dormi (souvent un seul boire par nuit, compte tenu du décalage, j'ai trouvé ça raisonnable), bu énormément de lait de sa maman, a rempli près de 200 couches et fait de belles siestes dans le porte-bébé et la poussette.  C'est un nomade dans l'âme.  Même qu'il se plaint un peu de l'immobilisme du quotidien, depuis notre retour !  Vive le mouvement, semble-t-il nous dire !

Et nous, les parents, y avons-nous trouvé notre compte, parmi tous ces bonheurs par procuration ?!

Famille parc Guell.JPGNe vous inquiétez pas pour nous... ouiiiiiii, bien sûr !  Léonard a des intérêts proches des nôtres, d'abord.  Ensuite, certaines visites répondaient à nos propres envies : le Louvre, Cordes sur ciel, la Sagrada familia... Et puis, pour Jef et moi, le plaisir du voyage réside dans tous les détails du quotidien : prendre le transports en commun, communiquer avec les gens, dévorer les paysages des yeux, observer les us et coutumes, déguster les plats locaux... Ahh ce qu'on a apprécié notre séjour européen ! Nous avons d'ailleurs l'intention de récidiver, dans un autre continent cette fois... et dans moins d'un an, à part de ça.  C'est à suivre ! :)

P.S. C'est amusant... lorsque je voyageais seule, avec Jef et/ou des amis, je trouvais que le comble du quétaine était de photographier un site touristique avec une personne posant devant.  Mais en voyageant avec mes enfants, j'ai eu envie de les photographier devant les attractions.  Et je ne trouve pas ça quétaine !  Haha !  Paradoxale, une fois de plus... j'assume !

N.B. Toutes les photos sont de nous, sauf celle de la Grande galerie de l'évolution et celle des bisons peints de la grotte de Niaux.


21:40 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (2)