Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Voyages : Jef, Marie et fils – Europe edition

029.JPG

Eh oui, en ce mois de mai 2010, nous sommes en voyage tous les quatre... depuis 23 jours déjà (sur 27), et je n'en avais même pas encore parlé ici !

089.JPG

Le programme : 9 jours à Paris, 7 à Barcelone et 11 dans la région de Midi-Pyrénées (Tarn et Pyrénées); Montréal-Paris et Paris-Barcelone en avion, Barcelone-Toulouse en train, Toulouse-Paris-Montréal en avion. Yippi !

Mon chum a trouvé quelques minutes de son temps pour tenir un blogue. Vraiment chouette. Nous y publionstextes de son crû, photos et vidéos. Comme nous voulons partager tout ce qui nous tente, je ne donnerai pas l'adresse ici; soit vous êtes amis Facebook avec moi – ou vous vous arrangez pour le devenir, hinhin; je donne l'adresse du blogue dans quelques statuts. Ou alors vous m'écrivez un courriel et je vous donne l'adresse. Dans les deux cas, vous êtes des proches et donc je suis à l'aise avec l'idée que vous ayez accès à ce blogue !

Ce projet de partir en famille me trotte dans la tête depuis bien avant la naissance de Philémon. J'avais toujours écouté avec attention les récits de voyage avec bébés et enfants, soit de mes connaissances, soit dans les médias; je prenais mentalement des notes, car Jef et moi ne pouvons vivre sans voyager, alors nous allions un jour ou l'autre avoir envie de repartir, en famille cette fois ! J'ai aussi lu et relu des livres consacrés au voyage avec des enfants. Une idée a vite fait son chemin : pour voyager avec un bébé, l'idéal est d'y aller entre ses 3 mois et ses six mois, d'abord parce que les bébés dorment généralement mieux à partir des 3 mois (mon Léonard a fait ses premières six heures de suite à trois mois) et qu'il n'y a pas de céréales ni de purées à traîner avec soi avant six mois environ (ni biberons si on allaite, par-dessus le marché !)

Vous me direz, pourquoi ne pas être partis aux 3 mois de Léonard ? Hé bé, j'étais ben trop maganée, physiquement et moralement ! Je n'aurais même pas eu l'idée de partir... avant ses 6 mois, où pour casser la glace, nous sommes allés pour la 1re fois de notre vie dans un tout-inclus à Cuba, avec une excursion d'une journée en voiture tous les 3 à La Havane. Le mini frigo de la chambre nous a permis de gérer les céréales et les purées :).

Quant à voyager avec un enfant un peu plus grand (entre un an et 4 ans, ce doit être assez rock n' roll merci, soit dit en passant), les dernières années ne s'y prêtaient guère : après Cuba il y eut un difficile retour au boulot, puis la maladie - et un 5 jours dans la région de Boston, quand même -, puis le décès de mon père, puis celui de ma grand-mère, puis 2 années d'essais bébés entrecoupés de deux fausses couches - et un 5 jours à Toronto en train et une semaine en Bolivie en solo pour le boulot, quand même -, et finalement une grossesse - avec deux semaines en Nouvelle-Écosse avec Léonard et un 5 jours à New York en amoureux, quand même ! - et le début de vie d'un 2e enfant.

Quand bébé Philémon a passé le cap des 14 premières semaines cruciales de vie intra-utéro (soulagement et bonheur !), je ne suis mise à calculer les possibilités de voyage. Il aurait 3 mois le 1er mai environ; Jef aurait droit à des semaines de congé parental; Léonard n'aurait pas encore commencé l'école; mes amis de Paris et Toulouse réitèrent toujours leurs invitations à venir les revisiter – ce serait la 4e fois pour moi et la 2e pour Jef (et le voyage en famille se réalise quand même plus sainement en appartement tout équipé qu'à l'hôtel !); l'Europe au printemps c'est idéal, on évite les canicules et les foules; on m'a toujours dit qu'il fallait absolument profiter d'être à Toulouse pour visiter la ville géniale qu'est Barcelone (et moi qui parle couramment espagnol, qui ai fait un certificat en études hispaniques, et qui n'avais jamais mis les pieds en Espagne !!! ridicule ! – bon, 7 fois en Amérique latine, quand même, mais je n'avais jamais pratiqué le vosotros ! hinhin...); et surtout, nous sommes tous les quatre en bonne santé (plus les années passent et plus je sais que ce n'est pas acquis, la santé, et qu'il importe de profiter de chaque moment lorsqu'on se porte bien) - bref, l'occasion passait et il fallait absolument la saisir au vol !

La première étape d'un voyage, une fois que la décision est prise de partir, m'a toujours enchantée : placer tous les morceaux de casse-tête sur la table pour en faire un projet réalisable. Cette fois-ci, il y avait la semaine de vacances que Jef devait prendre avant le 1er mai (et donc, on ne pourrait être à la 40e Marche 2/3 du 14 mai 2010... La première que je manquerais depuis 2003, snif !); les disponibilités de nos amis en France (les amies qui nous ont hébergés à Paris n'avaient pas de conflit d'horaire, nous aurions donc accès à un appartement tout équipé; ma grande amie Milou et ses deux enfants de près de 3 et 6 ans seraient en vacances scolaires du printemps toute la première semaine de notre voyage à Paris et elle pourrait me prêter parc et transat; nos amis habitant le Tarn un peu à l'Est de Toulouse pourraient non seulement nous accueillir les 11 derniers jours de notre séjour mais aussi profiter du chalet de leur employeur dans les Pyrénées avec nous, en plus de nous prêter aussi parc, transat, et table à langer en bonus !); quant à Barcelone, nous avons déniché un site de location d'appartement vraiment bien, et étant hébergés les ¾ du voyage, nous pouvions bien louer un appartement une semaine dans la capitale catalane !

Comme nous ne regrettons pas d'avoir saisi l'instant (Carpe diem !) ! Malgré la fatigue et l'incroyable défi logistique, nous nous émerveillons à chaque pas, chaque coup d'œil, chaque bouchée de notre séjour européen en famille. Merci à nos amis qui nous accueillent aussi généreusement, merci à nos enfants d'être d'aussi grands voyageurs, merci à notre expertise de voyageurs (et notre «guts» d'être partis)... Merciiiiiiiiiiiiiii ! :)

P.S. Les parenthèses en «quand même» servent à illustrer notre immense besoin de bougeotte. Je vous jure, c'est viscéral, chez nous... :)

P.P.S. Je me suis fait une raison; dans les jours/semaines qui suivront notre RETOUR (pff !), je publierai des billets concernant ce voyage, billets qui pour l'instant piétinent d'impatience dans mon esprit (j'en compte quatre, juste comme ça), dont un sur les bonheurs par procuration suscités par le voyage avec Léonard ! :)

P.P.S. La première photo a été prise à Cordes sur Ciel et la deuxième à Barcelone.





 

21:45 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (9)