Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Voyages : Un lieu mythique joue à cache-cache dans la brume

 

Jef_devantbeautédumondecachée.jpgUne série de photos m’inspire ce billet.  Ou plutôt, ce jeu de devinette.  Allons-y donc : qu’est-ce qui se cache derrière Jef ? Tentez une réponse !

 

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

Jef_beautéqui se dévoile.jpgEn voici des bribes alors que la brume se dissipe lentement... vous devinez, maintenant ? (Bizarre, il semble faire plus froid... Il a mis son polar...)

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

 

Jef_beautédévoilée.jpgTadam !  Eh oui, vous l’aviez sentie, elle était juste là, à ses pieds, cette merveilleuse citée restée cachée pendant des siècles, impossible à voir de la vallée mais dont la vue frappe l’imaginaire de là-haut.

 

Le Machu Picchu.

 

Machu_lama.jpgLà où pierres se fondent les unes dans les autres, murs, poutres, linteaux.  Là où les montagnes surgissent de partout.  Où quelques lamas paissent tranquillement.  Là où un cadran solaire, une pierre sacrificielle, une multitude de structures gardent toujours leurs mystères.

 

Machu_fenêtre.jpgJe persiste et signe, tout comme mon père le faisait avec moi : avec Delphes, le Machu occupe une place particulière parmi les sites que l’on peut visiter sur Terre.  On ne peut expliquer pourquoi mais on ne reste pas indifférents. Oui, il y a beaucoup de touristes.  Mais il y a aussi tous ces moments de grâce où l’on se retrouve seul, regardant le paysage depuis une fenêtre aux cadres de pierre, émus.

 

J’ai visité la cité inca en 1993 avec mes amies du cégep, celles-là même avec qui je venais de vivre un stage de coopération internationale en Bolivie. Nous avions traversé la frontière péruvienne, visité Cuzco, parcouru le chemin de l’Inca pendant 4 jours de marche pour arriver au dernier soir à la Porte du Soleil donnant sur les ruines.  Je n’ai jamais oublié.  Ni mon épique retour en Bolivie, mais ça, c'est une autre histoire !!!

 

En 2003, quand j’ai eu l’occasion de retourner au Pérou pour le boulot, Jef m’a accompagnée.  Pendant que je rencontrais des groupes de jeunes engagés dans des bidonvilles de Lima, il est parti visiter les sites que je connaissais déjà, et même plus (je ne suis pas allée sur les îles de Taquilé et d’Amatani sur le lac Titicaca, moua !  J’ai connu le lac du côté bolivien...).  Nous nous sommes retrouvés à Cuzco pour passer les vacances de Pâques dans la vallée sacrée des Incas (et profiter à nouveau des délices de cette ville-nombril de l’Empire du Soleil !).  Mais entre temps, il avait pu visiter le Machu.  Et rapporter ces magnifiques photos !

 

Voir aussi

 

Voyages : Tikal vue par mon père

22:00 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (3)